“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

intense (77) soigné (76) groovy (70) Doux-amer (60) ludique (59) poignant (59) envoûtant (58) entraînant (55) original (52) lyrique (48) sombre (48) élégant (48) communicatif (47) onirique (46) audacieux (45) pénétrant (45) sensible (45) apaisé (44) hypnotique (43) attachant (42) lucide (41) vintage (39) engagé (37) intemporel (31) Romantique (30) orchestral (30) Expérimental (29) efficace (28) frais (28) intimiste (28) spontané (28) rugueux (27) fait main (26) contemplatif (25) varié (25) funky (23) extravagant (22) nocturne (22) puissant (21) sensuel (18) inquiétant (16) lourd (16) Ambigu (10) heureux (10) épique (10) culte (8) naturel (4)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

jeudi 19 janvier 2017

OTIS GIBBS - Mount Renraw (2017)




O
fait main, engagé
Country folk


Mount Renraw s'ouvre et se ferme avec ses chansons les plus émotionnelles. Otis Gibbs les délivre de façon éloquente, d'une voix sans âge, et sans affectation. Il apparaît aussi peu influençable par les modes qu'un roc, et le titre de l'album de réfère au surnom du quartier de Nashville où il vit. Il l'a enregistré en grande partie chez lui, en compagnie du producteur et guitariste Thomm Jutz, et cela s'entend, par la simplicité formelle et la limpidité des chansons, ne se laissant divertir ni par la fantaisie, ni par l'envie de plaire au plus grand nombre, toutes aspirations qui finissent par arriver lorsque la vision d'un artiste se trouve diluée par ceux croyant l'aider. Autobiographique (Ed's Blues) ou historique (Bison), le message est capté sans parasites.

Son album est comme une continuation au podcast radiophonique Thanks for Giving a Dawn, à travers lequel il persévère, 140 épisodes plus tard, à divertir sur les joies et les peines de la country, du blues, de l'histoire, et surtout de l'art qui ait un sens. « Il n'y a que deux personnes qui importent dans l'art, affirmait t-il dans l'un de ces émissions. «Celui qui crée et la personne faisant l'expérience du résultat. » Là comme en chanson, il sait se montrer très clairvoyant mais aussi poétique.

« To young to do better, to old to change. » Du haut de ses 50 ans, son réalisme et sa sincérité, dès la première minute, nous incite à rester attentifs. On se retrouve irrésistiblement impliqués par des rencontres mémorables « I saw the devil [...] he said these are the ways of the past [...] and the bullets rained down. » « 4 am and nowhere to go/Let's not pretend it will happen again/it was so much easier then/sometimes at night on late night drives/That's when i see/Katlheen. » Le diable ou cette jeune femme prénommée Kathleen, confèrent à ses chansons l’originalité qui leur manque du point de vue musical.

L'inflexiblité de Gibbs rappelle Steve Earle, son minimalisme aussi, dont la guitare ne s'accompagne que d'un violon rural. Comme lui, il y a du chemineau dans Gibbs (800 Miles Great American Roadside, Wide Awake...) Son côté volubile sert bien ses chansons, d'autant plus quand raconte l'histoire d'une star du catch de Memphis dans les années 50 et évoque la ségrégation que le lutteur, blanc mais populaire auprès des afro-américains, mit en évidence. « There was more to Memphis than rock n' roll » prévient t-il une allusion, entre autres, à Elvis Presley. Il en profite aussi pour offrir ce parallèle et tacler la crédulité ambiante : « Il y a beaucoup de gens qui pensent que le catch est pour de vrai ; comme de gens qui pensent que le music business est la seule réalité de cet art. » On pense aussi à Grayson Capps pour le côté sudiste. 


Sa concision pour traiter de ce genre de problème à travers des personnages complexes comme Sputnik Monroe l'honorent ; raconter les inspirations de telles chansons est plus long que de les chanter. En résumé, Mount Renraw pourrait n'être constitué que d'une seule chanson de trente-trois minutes abordant cette multitude de thèmes, ininterrompue telle une émission de radio.


https://otisgibbs.bandcamp.com/album/mount-renraw

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...